EN | FR

DÉBAT DE VERBIER

 
 

Débat de Verbier + Questions/réponses en direct | Video de Crossmark | 1:01:19

Points clés du débat de Verbier :

  • Les artistes sont appelés à montrer une conscience de la crise écologique dans leur travail et leur vie personnelle.
     

  • L'art et la science devraient unir leurs forces pour promouvoir des actions autour de la crise écologique.
     

  • Les institutions jouent un rôle important dans l'accélération du développement durable.

Le débat de Verbier (1:01:19) est animé par le directeur académique du Summit, Jean-Paul Felley, et comprend les éléments suivants :

03:13 - Claudia Comte, artiste contemporaine suisse

07:44 - Tom Battin, professeur de sciences environnementales à l'EPFL

14:09 - Madeleine Schuppli, responsable des arts visuels à la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia

18:56 - Hedy Graber, responsable de la Direction culturelle et sociale à la Fédération des coopératives Migros

25:29 - Discussion de groupe

49:40 - Questions-réponses en direct

 
 

Le débat Verbier s'est articulé autour des 3 thèmes principaux du Verbier Art Summit 2021 : ESPOIR, AVENIR et CONFIANCE. Les panélistes ont discuté du rôle de l'art, de la science et des institutions culturelles dans la lutte contre la crise écologique et la promotion de changements positifs. Jean-Paul Felley, directeur de l’EDHEA, l’école de design et haute école d’art du Valais et directeur académique du Summit, a contribué au programme du Verbier Art Summit 2021 de multiples façons. Il a invité les intervenants suisses du débat de Verbier et a également organisé une collaboration avec ses étudiants du programme Master of Art in Public Spheres (MAPS) et du département des arts du son.

 

Il est important que les artistes montrent une prise de conscience de la crise écologique en adoptant des pratiques artistiques durables, mais aussi en modifiant leurs choix de vie personnels.

Claudia.jpeg

Claudia Comte, I Have Grown Taller from Standing with Trees, 2019. Photo de Roman März, avec l'aimable autorisation de l'artiste et de Copenhagen Contemporary.

Claudia Comte explique comment sa pratique artistique et sa vie personnelle sont liées à la conservation écologique. Selon elle, les artistes doivent s'attaquer aux problèmes de notre époque et il n'y a pas de problème plus grave que la crise écologique actuelle. Le fait d'avoir grandi dans la nature a fortement influencé son travail, qui est axé sur l'environnement et les matériaux naturels tels que le bois d'origine locale. Elle nous invite à prendre conscience de l'empreinte que nos activités laissent en expliquant comment elle a rendu son travail et sa vie personnelle plus durables. Par

exemple, elle a acheté une maison autonome dans la campagne bâloise (qu'elle explique en détails dans sa conférence au Summit 2021), elle a cessé de manger de la viande et a réduit ses déplacements. En ce qui concerne ses pratiques artistiques, elle évite l'utilisation de peintures contenant des toxines nocives, plante un arbre pour chaque sculpture en bois créée et travaille principalement au niveau local pour éviter le problème du transport de ses œuvres. Madeleine Schuppli a ajouté qu'elle pense que les artistes - en particulier les jeunes artistes - sont tout à fait conscients de la situation écologique et que le plus gros problème est le « cirque de l'art », c'est-à-dire les déplacements pour assister à des expositions et à des foires d'art, qui consomment beaucoup de ressources. En outre, Madeleine évoque l'obsession du monde de l'art de toujours produire de nouvelles œuvres comme une pratique non durable.

 
 
 

L'art et la science devraient unir leurs forces pour promouvoir des actions autour de la crise écologique en s'engageant dans des initiatives collaboratives et multidisciplinaires.

tom-battin-gletscher-glaciers-3bxz.2000x

Tom Battin, Gletscher / Glaciers

La science est extrêmement importante pour comprendre les implications de l'Anthropocène : une nouvelle ère qui n'est plus façonnée par les processus géologiques naturels, mais par les activités humaines. Les recherches scientifiques de Tom Battin se concentrent sur la vie invisible des rivières qui drainent le toit de notre planète, aujourd'hui menacées par le changement climatique plus que tout autre écosystème sur Terre (qu'il explique en détails dans sa conférence au Summit 2021). Afin d'envisager un avenir pour

nous-mêmes, nous devons accepter le fait que les humains font partie des lois naturelles universelles et cesser de vénérer une croissance économique indéfinie. Selon Tom, les scientifiques devraient être créatifs comme des artistes afin de dépasser les frontières de la connaissance. Tom est également photographe et reconnaît l'importance de faire converger son côté scientifique et artistique pour mieux comprendre l'environnement. Hedy Graber est d'accord sur ce point, soulignant l'importance de promouvoir des projets collaboratifs et multidisciplinaires entre artistes et scientifiques. Hedy mentionne son affection pour la nouvelle génération qui pense sans frontières et en dehors de sa propre discipline.

 

Les institutions culturelles et artistiques ont le pouvoir d'avoir un impact en soutenant des artistes et des projets engagés sur le plan écologique.

alan bogana.jpeg

Alan Bogana (artiste ayant participé à « Home not alone »), Images trouvées, extraites de Polarising Times, 2020

 

Madeleine explique comment la fondation Pro Helvetia, dont la mission est de promouvoir l'art suisse, s'est intéressée aux questions relatives à l'environnement. Elle cite en exemple le projet « Home not alone », qui vise à réduire les déplacements en mettant les artistes en relation virtuellement. De même, Engagement Migros, un fonds de développement soutenant des projets pionniers, a également financé des projets à vocation écologique, comme l'initiative #MoveTheDate, qui vise à repousser le jour où la population suisse aura épuisé toutes ses ressources naturelles. Engagement Migros complète les activités de financement du Pour-cent culturel Migros, une initiative volontaire de Migros dans les domaines de la culture, de la société, de la formation, des loisirs et de l'économie. L'un des projets du Pour-cent culturel Migros est « m2act », qui encourage les structures durables dans le domaine des arts de la scène. Hedy explique comment le Pour-cent culturel Migros vise à rendre la production artistique plus durable en investissant à la fois dans la partie idéation des projets, mais aussi dans leur diffusion qui a lieu localement dans toute la Suisse. Elle estime qu'il faut avoir confiance en l'avenir, même s'il peut sembler difficile à imaginer, et maintenir une approche ouverte à l'expérimentation. Madeleine conclut en disant que les objectifs économiques sont souvent perçus comme étant en conflit avec les objectifs écologiques. Cependant, nous devons réunir ces deux perspectives, afin d'agir rapidement et efficacement.

 
M2Act.png

Manaka Empowerment Prod., Black. Space. Race. Photo de Janosch Abel.

Unplush, Of Humans and other Artifacts. Photo de Roman Brunner.

M2act soutient les projets de cocréation qui contribuent à des pratiques durables, un projet de financement et de réseau du Pour-cent culturel Migros pour les arts de la scène. Cliquez ici pour en savoir plus.

 
org_0e8308745b261e79_1591180632000-scale

Le ruisseau alimenté par les glaciers du glacier de Furg, Suisse, 2020. Photo de Vincent de Staercke.

Suivez l'expédition actuelle du SBER (Stream Biofilm and Ecosystem Research Laboratory) de l'EPFL, qui voyage sur les cinq continents pour échantillonner les cours d'eau de certains des environnements les plus froids de notre planète ici.

 
 
2021_Claudia Comte_Jungle and Corals_KOE

Claudia Comte, Jungle and Corals, 2021. Photo de Roman März.

Pour en savoir plus sur le travail de Claudia et sa participation au Verbier Art Summit 2021, lisez cet article récemment publié sur Wallpaper.

diakota_serge_portrait_-credit-photocyri

Portrait de l'artiste Serge Diokota. Photo de Cyril Boixel.

L'initiative « Home not alone » de Pro Helvetia met en relation des artistes de différents pays, afin qu'ils puissent développer un réseau « informel » et avoir l'occasion de partager leur expérience. Cliquez ici pour en savoir plus.

 

CURRICULUM VITAE

Tom Battin © Bertrand Rey square.jpg

Tom Battin

Tom Battin est professeur ordinaire à l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) où son laboratoire étudie l'écologie microbienne et la biogéochimie des écosystèmes fluviaux dans les régions montagneuses du monde entier. Il s’intéresse à la diversité immense et invisible de la vie microbienne dans ces écosystèmes et à la façon dont elle s’est adaptée à ces environnements extrêmes. En parallèle, ses travaux de laboratoire portent sur le rôle des cours d'eau et des rivières dans le cycle global du carbone, et comment le changement climatique affecte ce rapport. Avant de rejoindre l'EPFL, Tom était professeur de limnologie à l'Université de Vienne et professeur invité à l'Université des arts appliqués de Vienne et à l'Université d'Uppsala. Il a auparavant effectué un stage postdoctoral aux Etats-Unis et en Espagne. Il a également été titulaire de la bourse espagnole Ramón y Cajal et du prix Start, le plus haut prix autrichien décerné à des jeunes scientifiques.
 

Photo par Bertrand Rey

ClaudiaComte_2020-09_photo-GunnarMeier.j

Claudia Comte

Claudia Comte est une artiste basée à Bennwil, en Suisse. Son travail se définit par son intérêt pour la mémoire des matériaux et par une observation attentive de la relation entre la main et différentes technologies. Claudia a étudié à l’École Cantonale d’Art de Lausanne (ECAL) en 2004-2007 puis à la Haute Ecole Pédagogique de Lausanne en 2008-2010 (Département Arts Visuels, Master en Sciences de l’Education). Son travail a été exposé internationalement dans des expositions personnelles et collectives, notamment au Kunstraum, Dornbirn; Castello di Rivoli, Turin; Galerie König, Berlin; Copenhague Contemporary; Gladstone Gallery, New York; MOCA, Cleveland; Musée d'Art Contemporain, St Louis; Kunsthalle, Basel; Desert X, Palm Springs; Kunstmuseum Luzern; Public Art Fund, New York; Haus Konstruktiv, Zurich; et Élévation 1049, Gstaad. Ses expositions à venir incluent la 58e Biennale de Belgrade du salon d'octobre (juin 2021) et une exposition personnelle au Museo Nacional Thyssen-Bornemisza à Madrid (printemps 2021).

 

Photo par Gunnar Meier

Vera Hartmann_Hedy_Graber_lores-square.j

Hedy Graber

En charge de la direction des affaires culturelles et sociales de la Fédération des Coopératives Migros à Zurich, Hedy Graber est responsable de l'orientation nationale des projets culturels et sociaux du Pour-cent culturel Migros. Sa fonction comprend également la création et le développement du fonds de soutien Engagement Migros, né en 2012, à travers lequel Migros soutient de manière caritative des projets dans les domaines de la culture, du développement durable, des affaires et du sport. Hedy est présidente de l'association Forum Culture et Economie, membre du Conseil Université des Sciences Appliquées de Lucerne, de diverses commissions, jurys, fondations et conseils d'administration, et a reçu le prix de Manager Culturel Européen en 2015.

 

Photo par Vera Hartmann

Madeleine Schuppli photo by Sandra Ardiz

Madeleine Schuppli 

Madeleine Schuppli est une historienne de l'art, commissaire d’exposition et auteure suisse. Depuis 2020, elle est responsable de la division Arts Visuels à la fondation culturelle suisse Pro Helvetia, y compris la représentation de la Suisse à la Biennale de Venise. De 2007 à 2020, elle a été la première femme directrice du Musée des beaux-arts d’Aarau, où elle a réalisé de nombreuses expositions collectives et individuelles, avec notamment Fiona Tan ou Sophie Taeuber-Arp, et sur des sujets comme l'art et le cinéma ou le pop art suisse. En 2009, elle a initié CARAVAN, une série d'expositions innovantes pour la promotion des jeunes artistes suisses. Elle a également promu une politique de collection active avec un accent sur les œuvres d'art contemporain suisse et une présentation dialogique de la collection. Madeleine est membre de divers conseils et associations, est experte dans la création de comités artistiques pour les villes comme les entreprises, et est présente dans de nombreux jurys de prix d'art.
 

Photo par Sandra Ardizonne

virtual Verbier Art Summit.gif

AVIDE DE

RESSOURCES: NOTRE PAYSAGE

CULTIVÉ ET SON

IMPACT ÉCOLOGIQUE

 

En savoir plus

olafur-eliasson-wunderkammer-design_deze

EXPLOREZ LA RELATION ENTRE LA DURABILITÉ, LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LA PANDÉMIE

Apprendre encore plus

Page d'accueil

Page d'accueil